L’équipe

Plus qu’une passion,…une nature…
 
Votre Pilote est '' tombé dedans quand il était petit '' !!!

Le temps de s’habituer au bruit des puissants brûleurs, il effectuait déjà son premier vol en ballon.
C’est un soir du printemps 1984 que Ludo embarque dans la montgolfière de son Père et Mentor, au Chambon sur Lignon, pour son baptême de l’air.
 
A cet instant,il ne le sait pas encore mais le premier chapitre d’une grande aventure vient de s’écrire… 
 
                                      
 
Aujourd’hui il est aux commandes d’une Montgolfière Géante pouvant accueillir 18 passagers, et ce depuis l’été 2012.
 
En parallèle Captain Ludo s’est spécialisé dans le largage de parachutistes.
 
Il a en outre obtenu son Brevet de Pilote d’avion en 2011.
 
Totalisant plus de 1300 heures de vol en tant que Commandant de Bord en transport publique de passagers aériens, Captain Ludo a embarqué plus de 13 000 personnes dans sa nacelle !
  
Grâce à son éxperience professionnelle de cette activité, Captain Ludo est a même de mettre à votre service tous les savoirs-faire nécessaires pour faire de votre vol en montgolfière un moment magique et inoubliable qui figurera parmi vos plus beaux souvenirs.
 
 
 Hommage à Yves Guicherd fondateur de Ardèche Montgolfières en 1999
 
(1945 - 2017)

 

Ô Capitaine ! mon Capitaine ! fini notre effrayant voyage,
Le bateau a tous écueils franchis, le prix que nous quêtions est gagné,
Proche est le port, j'entends les cloches, tout le monde qui exulte,
En suivant des yeux la ferme carène, l'audacieux et farouche navire ;

Mais ô cœur ! cœur ! cœur !
Oh ! les gouttes rouges qui lentement tombent
Sur le pont où gît mon Capitaine,
Étendu mort et glacé.

Ô Capitaine ! mon Capitaine ! lève-toi et entends les cloches !
Lève-toi – c'est pour toi le drapeau hissé – pour toi le clairon vibrant,
Pour toi bouquets et couronnes enrubannés – pour toi les rives noires de monde,
Toi qu'appelle leur masse mouvante aux faces ardentes tournées vers toi ;

Tiens, Capitaine ! père chéri !
Je passe mon bras sous ta tête !
C'est quelque rêve que sur le pont,
Tu es étendu mort et glacé.

Mon Capitaine ne répond pas, pâles et immobiles sont ses lèvres,
Mon père ne sent pas mon bras, il n'a ni pulsation ni vouloir,
Le bateau sain et sauf est à l'ancre, sa traversée conclue et finie,
De l'effrayant voyage le bateau rentre vainqueur, but gagné ;

Ô rives, Exultez, et sonnez, ô cloches !
Mais moi d'un pas accablé,
Je foule le pont où gît mon Capitaine,
Étendu,mort et glacé.

 

Walt Whitman